Numahel » Décoration » Décorations françaises et insignes : comment fonctionnent-ils ?

Décorations françaises et insignes : comment fonctionnent-ils ?

Vous souhaitez en savoir davantage sur le fonctionnement des insignes français ? Cet article est fait pour vous.

L’ordre de préséance des insignes français, qu’est-ce que c’est ?

L’ordre de préséance des insignes est l’ordre hiérarchique des récompenses. Créé en 1804 par Napoléon et régulièrement actualisé, cet ordre permet également de savoir dans quel sens porter l’insigne. Les 5 premières récompenses dans l’ordre de préséance sont :

Cela peut vous intéresser :

  • La médaille de la Légion d’Honneur
  • La médaille de la Libération
  • La médaille militaire
  • La médaille du Mérite
  • La médaille de reconnaissance aux victimes du terrorisme

Quels sont les différentes décorations françaises ?

Très nombreuses, les décorations françaises se regroupent sous 4 grandes catégories.

Les ordres nationaux

En France, les ordres nationaux sont les décorations suprêmes. Ils servent à récompenser les mérites éminents rendus à la Nation. À ce jour, il n’existe que 3 ordres nationaux, dont seulement 2 sont encore attribués : la Légion d’Honneur et le Mérite. Ces deux ordres nationaux sont chapeautés par la grande chancellerie de la Légion d’Honneur.

Avez-vous vu cela :

L’ordre national de la Libération, quant à lui, est forclos depuis la fin des années 1940.

Les ordres ministériels

Actuellement au nombre de 4, les ordres ministériels visent à honorer des mérites obtenus dans un domaine relevant d’un ministère précis. Par exemple, l’ordre du Mérite agricole récompense la valeur apportée dans le domaine rural.

Autrefois, il existait une vingtaine d’ordres ministériels. Néanmoins, dans les années 1960, le général De Gaulle a initié le remplacement de ces décorations par un ordre national unique : l’ordre du Mérite.

Les insignes militaires

Comme leur nom l’indique, les décorations militaires visent à récompenser les soldats, sous-officiers et officiers pour leurs services. Certaines les honorent également pour leurs actes méritants, distinctifs voire héroïques.

Parmi les principaux insignes militaires actuels, on peut citer la médaille de Reconnaissance de la Nation, la médaille d’Afrique du Nord, la croix de la Valeur militaire, la médaille de la Gendarmerie nationale et bien sûr la médaille militaire.

Les insignes civils

Enfin, les insignes civils servent à récompenser les services des citoyens. Le plus souvent, ces décorations concernent un métier. Elles servent, par exemple, à honorer les salariés d’un secteur précis pour leur ancienneté.

Parmi ces insignes, on peut notamment citer la médaille d’honneur du travail, la médaille d’honneur agricole, la médaille d’honneur des chemins de fer ou encore la médaille de la famille. Cette dernière récompense les parents élevant – ou ayant élevé – plus de 4 enfants.

Comment obtenir un insigne français ?

Pour se voir attribuer un insigne français, les règles varient en fonction de la décoration en question.

Par exemple, en ce qui concerne les ordres nationaux (ordre du Mérite et ordre de la Légion d’Honneur), il faut être proposé au président de la République par un ministre. Il convient, pour cela, qu’un dossier ait été constitué par un groupe de citoyens, une administration, un préfet ou encore une personnalité politique.

Mais la médaille d’honneur du travail, décoration civile, s’obtient en constituant soi-même un dossier pour l’adresser à la préfecture ou sous-préfecture dont on dépend. Il en est de même pour la plupart des médailles d’honneur, conçues pour récompenser l’ancienneté des salariés.